PORTUGAL: LA REBELLION DU BON ELEVE

Cristina Semblano, économiste, qui enseigne l’Economie Portugaise à l’Université de Paris IV-Sorbonne explique ici la chute du bipartisme et l’émergence d’une alternative à gauche. « Au Portugal rien ne sera plus jamais comme avant. Un Président a voulu mettre au pouvoir par la force le parti unique de l’agenda néo-libéral européen : par ce coup de force il a accéléré la « rébellion » que le vote des portugais a rendu possible ».

Article publié par Médiapart le 10 novembre, vous pouvez lire la suite ou le  télécharger

Lire plus…

Share Button